Enzor
IDENTIFIEZ-VOUS EN VOUS
CONNECTANT AVEC VOTRE COMPTE
Vous avez un mot de passe? Cliquez ici

Accueil / UNE / La Polynésie s’apprête à vivre au rythme du HEIVA

La Polynésie s’apprête à vivre au rythme du HEIVA

Dans UNE 1 juin 2016 0 + ICal + Google Agenda  

Le HEIVA, le meilleur de la culture polynésienne

CREDIT IMAGE : MAISON DE LA CULTURE, affiche HEIVA I TAHITI

La Polynésie s’apprête à vivre au rythme du HEIVA

C’est LE concours de chants et danses le plus populaire

Affiche HEIVA I TAHITI 2016

Affiche HEIVA I TAHITI 2016

Créé en 1881 lors de la fête nationale française, cet événement a permis le retour d’une partie de la culture qui fut alors interdite suite à la christianisation au 19è siècle.
Il est devenu au fil des décennies un incontournable rendez-vous des polynésiens.
Durant le mois de juillet, ce seront des milliers de personnes qui seront à l’honneur sur scène, après un investissement colossal en énergie, en temps et en argent pour exprimer la culture ancestrale polynésienne à travers  la langue, les chants et les danses du HEIVA I TAHITI.
L’édition 2016 promet d’être intense. Vingt-et-un groupes de chants (pupu hīmene) et vingt troupes de danses (pupu ōri) se retrouveront sur la scène mythique de To’ata pour un Heiva qui a dû, du coup, être prolongé d’une semaine.

Retrouvez ci-dessous tout le programme du 30 juin au 23 juillet 2016. La nouveauté et non des moindres est la possibilité pour tous de réserver sa place de spectacle par le biais d’internet. Cette boutique est accessible entre autre à cette adresse >

Bienvenue au Heiva i Tahiti 2016 !

Le Heiva i Tahiti 2016 du 30 juin au 23 juillet

Le Heiva est un concours annuel, qui se déroule chaque année durant tout le mois de juillet à Tahiti. Il exprime l’essence même de la culture polynésienne et a su conserver une forte identité culturelle tout en offrant une grande visibilité aux yeux du monde. La manifestation, ancrée dans le temps et la tradition, joue un rôle majeur pour le Pays et participe au respect de l’environnement et de l’économie locale en encourageant, par exemple, l’utilisation de matériaux locaux.

Cette nouvelle édition réunit 20 groupes de danse et 21 groupes de chants, qui s’affronteront amicalement sur l’aire de spectacle de To’ata. Ces groupes sont inscrits dans les catégories suivantes :

En danse :
Hura ava tau : 9 groupes
Hura tau : 11 groupes

En chant :
Tarava Tahiti : 8 groupes
Tarava Raromatai : 7 groupes
Tarava Tuhaa pae : 6 groupes

Le concours de danse traditionnelle est organisé en deux catégories, Hura Ava Tau (« amateurs ») et Hura Tau (« professionnels »), pour les groupes qui ont déjà gagné un 1er prix en amateur.

Chaque groupe doit présenter quatre à cinq types de danses traditionnelles parmi les Ote’a, Aparima, Pa’o’a, Hivinau et ‘Aparima vava ainsi que trois types de costumes (traditionnel, végétal et en tissu). La prestation doit être comprise entre 45 et 60 minutes. Tout manquement au règlement entraîne des pénalités.
Plusieurs concours coexistent en danse : meilleur groupe bien sûr, mais aussi meilleur orchestre patrimoine et traditionnel, meilleure danseuse, meilleur danseur, meilleur costume végétal, meilleur auteur…
En tout, 28 prix sont attribués pour cette seule catégorie, pour un montant de plus de 6 200 000 XPF.

Pour cette nouvelle édition, ce sont au total 20 groupes de danses dont 11 professionnels qui s’affronteront.

Le concours de chant traditionnel est divisé en trois catégories : Tarava Tahiti, Tarava Raromatai et Tarava Tuhaa Pae. Chacune a les particularités d’une région de la Polynésie. Les autres chants imposés sont le hïmene ru’au et le ‘ute paripari. Le ‘ute ‘arearea est quant à lui facultatif.

Les groupes de chants sont composés au minimum de 60 personnes. Les costumes sont également règlementés, et la prestation ne doit pas durer plus de 25 minutes.
Les différents concours de chants font l’objet de plusieurs récompenses – 23 en tout -, y compris le meilleur auteur, meilleur compositeur, etc., pour un total de plus de 3 060 000 XPF.

Cette année, 21 groupes de chant sont en compétition.

CREDIT IMAGE : MAISON DE LA CULTURE, affiche Heiva i Tahiti 2016

Le Heiva i Tahiti 2016 en faits et chiffres :

1260 heures de préparation pour une prestation de chant (moyenne)
3 360 heures de préparation pour une prestation de danse (moyenne)
44 heures de répétitions sur To’ata
42 heures de soirées sur To’ata

4 470 artistes en chants et en danses
4 000 more commandés (moyenne)
17 040 mètres de tissus utilisés

Le jury du Heiva i Tahiti est élu par les chefs groupes, parmi une liste de personnalités qu’ils constituent eux-mêmes et le Président du Jury est choisi par le Ministre de la Culture parmi les membres élus. Sous la présidence de Monsieur Matani Kainuku, le jury est composé de 9 personnalités du monde de la culture, retenues pour leurs compétences dans le domaine de la culture, de la danse, du chant, de la musique, de la langue.

Le jury attribuera cette année 51 prix pour un montant total de 9 260 000 XPF

JURY EN DANSE

Natif de Pirae, Matani Kainuku a passé son enfance dans cette commune puis à Mahina. Issu d’une famille d’artistes, il a toujours vécu dans un environnement festif, bercé par des mélodies chantées par sa grand-mère. Pris par les études et son métier, Matani attendra longtemps avant de renouer avec la danse.
C’est vers l’âge de 20 ans qu’il revient vers la danse, la musique et les chants traditionnels et lyriques. A cette même époque, il côtoie les plus grands groupes des années 90 tels que Heitiare et Te Ra e Hiti pour la danse et suivra en parallèle une formation au Conservatoire Artistique de la Polynésie française. Enfin, les expériences multiples qu’il acquiert avec les groupes Manahau et les Grands Ballets de Tahiti lui apportent de la sérénité dans sa vie artistique.
C’est en 2004 que le groupe Nonahere voit le jour. Il participe pour la 1ère fois au Heiva i Tahiti en 2005, année où il gagnera la 2ème place en catégorie amateur et le jury lui décernera une mention groupe professionnel.
Pour la suite, la troupe remportera 3 fois le Heiva i Tahiti, en 2006, 2007 et 2008. Un parcours qui en dit long sur l’expérience et la passion de ce chef de groupe, membre du Jury du Hura Tapairu, organisateur de ce même concours à l’étranger et du championnat du monde de ‘ori tahiti il y a peu, longtemps Vice-président de la Fédération tahitienne de ‘ori tahiti, il a été plusieurs fois membre du jury du Heiva et a été nommé cette année président du jury de ce Heiva i Tahiti 2016.

On ne présente plus Makau Foster-Delcuvellerie, figure emblématique du monde de la culture et de la danse traditionnelle. Originaire de l’île de Hao, elle y grandit avec ses grands-parents jusqu’à ce qu’elle soit envoyée à Hawaii pour ses études. Là-bas elle forgera tout son savoir sur les cultures océaniennes et s’enrichira de ses expériences sur la scène hawaiienne. De retour en Polynésie elle étoffe sa formation avec le non moins célèbre Coco Hotahota. Une fois prête elle lance son école de danse Tamariki Poerani qui fut l’une des premières à participer au premier Heiva des écoles sur la place Vaiete.
Toujours sur le devant de la scène culturelle, elle participe au Heiva des écoles ainsi qu’au Heiva i Tahiti en catégorie Hura Tau après avoir remporté en 1999 le 1er prix en Hura ava Tau. Tamariki Poerani a remporté de nombreux prix au Heiva. Sa directrice a été membre du jury du Heiva i Tahiti à plusieurs reprises. Experte et pionnière du ‘ori tahiti à l’international, elle enseigne depuis plus de 20 ans au Mexique, en Californie et au Japon au travers de Workshop et Masterclass.

Voici une autre figure emblématique du ‘ori tahiti : Moeata Laughlin, née à Tahiti elle a passé toute son enfance à Raiatea, île où elle apprend dès l’âge de 5 ans les bases de la danse traditionnelle avec sa mère adoptive. Moeata arrive à Tahiti à l’âge de 16 ans, année où elle perd sa mère et gagne le titre de meilleure danseuse avec la troupe Tamarii Fataua. Quelques années plus tard elle se marie avec John Gabilou avec qui elle fera plusieurs spectacles de danses. En 1989, elle créée avec son mari l’école Tamarii Poerava, une des premières à participer au tout premier Heiva des écoles en 1994.
Experte également du ‘ori tahiti à l’international elle s’est rendu plusieurs fois à l’étranger faire des workshops mais aussi pour être membre du jury à des festivals, en Amérique notamment. Cette année c’est la première fois qu’elle sera membre du jury au Heiva i Tahiti, un challenge pour elle puisqu’elle a toujours été sur scène alors que cette fois-ci, c’est elle qui devra juger les prestations des groupes.

Membre du jury du Heiva 2016, Fabien Mara-Dinard est directeur du Conservatoire Artistique de la Polynésie française, Te fare Upa Rau, depuis l’année 2005. Initié à la pratique des arts traditionnels depuis son plus jeune âge, il a consacré des années à la pratique du ‘ori tahiti jusqu’à devenir meilleur danseur du Heiva i Tahiti. De 1995 à 2010 il a été le directeur de la grande troupe de danse professionnelle Temaeva, multi-lauréate du Heiva et fondée par le grand chorégraphe Coco Hotahota. Il œuvre aujourd’hui au Conservatoire avec les groupes de danse pour mettre en place une codification du ’ori tahiti et de ses pas. Pour Fabien Mara-Dinard une chose compte par-dessus tout : la danse avec le cœur et l’amour de son Fenua.

JURY EN CHANT

Léontine Degage est originaire de Tahaa. Très investie au sein de l’église protestante, elle a longtemps œuvré dans le milieu des chants traditionnels principalement avec le groupe Tamarii Faratea. Le groupe, dans lequel elle a été perepere, a remporté de nombreux prix. C’est la première fois qu’elle participe au Heiva i Tahiti en tant que membre du jury et vice-présidente. Sa connaissance des voix en particulier en Tärava Raromatai sera précieuse au jury.

Robert Peretia est un artiste polyvalent. Il sait quasiment tout faire, de la confection de l’huile de monoi à la composition de musique. Ce musicien multi instrumentiste est originaire de Tahiti. Lorsqu’il n’est pas en train de composer une mélodie pour sa paroisse, il part à la chasse ou à la pêche afin de trouver de nouvelles inspirations pour de futures compositions. Robert Peretia a notamment suivit durant de nombreuses années Gabilou en tant que musicien et chanteur. En 2006, il est chef du groupe Tamarii Papara jusqu’en 2012 ou il décide de passer le relai à la jeunesse. Mais parmi toutes ces pratiques culturelles, c’est bien le chant qu’il préfère comme un remède pour soigner ses peines ou au contraire proclamer sa joie. Déjà membre du jury en chant il y a quelques années, c’est donc un expert en Tärava Tahiti notamment qui sera parmi le jury cette année.

Originaire de Rapa, Pierrot Faraire voit le jour le 27 février 1960. Il fait ses débuts dans le monde des arts traditionnels au sein du collège de Tubuai où il s’occupait du groupe folklorique de l’école. En 1981 il devient enseignant et apprend aux enfants de Rapa tout ce qu’il sait sur la culture polynésienne, dans une dynamique de partage et de transmission. A la même époque il dirigea le groupe de jeune UCJG (union chrétienne de jeune gens) dans des rassemblements religieux aux Australes. En 1992, il arrive à Tahiti avec le projet de trouver un financement pour construire un temple sur son île natale et monte le groupe Tamariki Oparo pour participer au Heiva.
Il ne quitte plus le devant de la scène puisqu’en 2014, la troupe se présentait en chant et danse au Heiva i Tahiti. Cette année, il est pour la 2ème fois membre du jury en chant, notamment pour ses connaissances en Tärava Tuhaa pae, ce qu’il perçoit comme un moyen de mettre en pratique toutes ces années d’expérience et une fois de plus de transmettre son amour pour la culture.

JURY EN ECRITURE

Née le 7 septembre 1956, Denise Raapoto est originaire de la commune de Teva i Uta. Elle trouve sa passion dans l’enseignement et durant sa carrière elle initie ses élèves au chant traditionnel.
En 1999 elle rejoint le centre de recherche et de documentation pédagogique de Polynésie française (CRDP) dans la cellule reo ma’ohi et devient membre de la l’Académie Tahitienne en 2003, mettant tout son savoir au service de sa langue natale.
Auteur compositeur à ses heures perdues, elle écrit des chants pour les écoles et pour sa famille en s’adaptant aux thèmes qu’on lui propose. Attachée à sa culture et à la langue ma’ohi, elle ne manque pas une occasion de participer à des actions culturelles. Elle se fera aider par un comité de lecture composé de quatre autres académiciens : Etienne Raapoto, Vina Aiho, Joana Nouveau et Léonard Tauapaohu. La voici une nouvelle fois membre du jury en écriture dans un domaine où elle excelle…

JURY EN PERCUSSIONS

C’est une seconde nomination pour Carlos Tuia, qui a tout son sens au regard de son expérience en matière de percussions traditionnelles. Il débute en tant que musicien avec Tahiti Nui en 1974 sous la houlette de Paulette Viennot, et poursuit son parcours en 1977 dans le groupe Heiva de Madeleine Moua, le groupe Moana Nui en 1984, Tauraa Atua en 1986 (amateur) et 87 (professionnel). Son groupe, Kei Tawhiti, remporte en 1993 le 1er prix en Hura ava tau puis en 1998 le 1er prix en Hura tau.
Quand il ne frappe pas pour le Heiva, il fabrique des instruments, et quand l’heure des festivités du mois de juillet approche et que le rythme des to’ere et le son des pahu retentissent, ils expriment toute sa passion. En effet depuis l’âge de 16 ans, Carlos baigne dans le milieu des arts traditionnels. A ses débuts il dansait pour sa Paroisse et a participé à de nombreux spectacles en son nom. Aujourd’hui chef d’orchestre, auteur-compositeur et costumier, c’est un musicien doté d’une ouïe fine qui apportera toutes ses compétences au jury cette année…

Toutes les soirées débutent à 18h00

Jeudi 30 juin 2016
18h-18h10 Présentation de la soirée
18h10-18h40 RAHIRI – Cérémonie traditionnelle
18h50-19h50 PAPARA TO’U FENUA Hura ava tau
20h00-20h30 PUPU TUHA’A PAE Tārava tuha’a pae
20h40-21h10 TE PAPE ORA NO PAPOFAI Tārava raromatai
21h20-22h20 O TAHITI E Hura tau

Vendredi 1er juillet 2016
18h-18h10 Présentation de la soirée
18h20-19h20 TE AO URI NO TAUTIRA Hura ava tau
19h30-20h00 VAIHOATAUA Tārava raromatai
20h10-20h40 TAMARII MATAIEA Tārava tahiti
20h50-21h50 PUPU TUHA’A PAE Hura tau

Samedi 02 juillet 2016
18h-18h10 Présentation de la soirée
18h20-19h20 HEI RURUTU Hura ava tau
19h30-20h00 TE PARE O TAHITI AEA Tārava tahiti
20h10-20h40 TAMARII RAPA NŌ TAHITI Tārava tuha’a pae
20h50-21h50 HEIKURA NUI Hura tau

Jeudi 07 juillet 2016
18h00-18h10 Présentation de la soirée
18h20-18h50 TAMARII MAHINA Tārava raromatai
19h00-20h00 HURA TAHITI NUI Hura ava tau
20h10-20h40 HEI RURUTU Tārava tuha’a pae
20h50-21h20 O FAA’A Tārava raromatai
21h30-22h30 HEI TAHITI Hura tau

Vendredi 08 juillet 2016
18h-18h10 Présentation de la soirée
18h20-19h20 PUPU ‘ORI TAMARII VAIRAO Hura ava tau
19h30-20h00 TAMARII PAPARA Tārava tahiti
20h10-21h10 TAMARII MATAIEA Hura tau
21h20-21h50 FARETOU NŌ HUAHINE Tārava raromatai
22h00-23h00 TEMAEVA Hura tau

Samedi 09 juillet 2016
18h-18h10 Présentation de la soirée
18h20-18h50 TAMARII VAIRAO Tārava tahiti
19h00-20h00 TAHITI IA RURU-TU NOA Hura ava tau
20h10-20h40 TE AO URI NŌ TAUTIRA Tārava tahiti
20h50-21h20 PAPARA TO’U FENUA Tārava tuha’a pae
21h30-22h30 HITIREVA Hura tau

Jeudi 14 juillet 2016
18h-18h10 Présentation de la soirée
18h20-19h20 ERAI TE TOA NŌ AVERA Hura ava tau
19h30-20h00 TAMARII TUHA’A PAE NO MAHINA Tārava tuha’a pae
20h10-20h40 TAHINA NŌ UTUROA Tārava raromatai
20h50-21h50 AHUTORU NUI Hura tau

Vendredi 15 juillet 2016
18h-18h10 Présentation de la soirée
18h20-18h50 ERAI TE TOA NŌ AVERA Tārava tuha’a pae
19h00-20h00 FARETOU NŌ HUAHINE Hura ava tau
20h10-20h40 TAMARII TEAHUPOO Tārava tahiti
20h50-21h20 TE NOHA NO ROTUI Tārava tahiti
21h30-22h30 TOAKURA Hura tau

Samedi 16 juillet 2016
18h-18h10 Présentation de la soirée
18h20-19h20 TAMARII ANAU Hura ava tau
19h30-20h00 TAMARII PAPEARI Tārava tahiti
20h10-21h10 TAHINA NŌ UTUROA Hura tau
21h20-21h50 TAMARII TEVAIPUNA Tārava raromatai
22h00-23h00 TAMARII TIPAERUI Hura tau

Sous réserve de modifications

Mercredi 20 juillet 2016
19h30-21h30 Remise des prix des concours de chants et danses traditionnels

Vendredi 22 juillet 2016
18h00-23h00 Soirée des lauréats du Heiva i Tahiti 2016

Samedi 23 juillet 2016
18h00-23h00 Soirée Taupiti i To’ata (2èmes et 3èmes groupes primés en danse)

Le rahiri une cérémonie ancestrale en ouverture du Heiva Mercredi 30 juin de 18h00 à 18h30 à l’ouverture de la 1ère soirée de concours

Le rahiri est une cérémonie ancestrale organisée traditionnellement en ouverture d’événements importants. Dans le cadre du Heiva, elle réunit l’ensemble des chefs de groupes inscrits au concours ainsi que le jury.

Chaque participant, vêtu de blanc, porte une feuille de bananier qu’il dépose au sol. Symbole de paix et de sérénité, ce rituel a pour but de sceller l’engagement des chefs de groupes et du jury à se respecter mutuellement, quelle que soit l’issue du concours.

Cette cérémonie, quoique brève, offre un moment vibrant d’intensité et d’émotions aux participants aussi bien qu’au public, qui ressent toute la ferveur qui anime les concurrents du Heiva.

Une remise des prix sous le signe de l’hommage à Madeleine Moua et Gilles Hollande – Mercredi 20 juillet de 19h30 à 21h30

Cette année la remise des prix rendra hommage à deux figures emblématiques du ‘ori tahiti, dont les prix Hura Ava Tau et Hura Tau portent les noms. Il s’agit de Gilles Hollande, chef du groupe Iaora Tahiti et Madeleine Moua, chef de la troupe Heiva. En partenariat avec la Poste polynésienne de l’OPT, qui sort en juillet deux timbres sur ces figures emblématiques de la danse tahitienne, la Maison de la Culture accueillera sur scène Esther Tefana et Guy Laurens qui interpréteront des chants en hommage à ces deux personnages mythiques du monde de la culture.
Cette remise des prix pour le moins exceptionnelle permettra également de présenter les timbres édités pour l’occasion.

Remise des prix en catégorie chant et danse
Hommage à Madeleine Moua et Gilles Hollande
Entrée gratuite
Renseignement 40 544 544 – http://www.heiva.pf

 

Visiter le village du Heiva : du 30 juin au 23 juillet 2016

Grâce à un partenariat fructueux avec la CCISM, la Maison de la Culture propose pour la seconde année consécutive un village du Heiva, installé sur l’esplanade basse pendant toutes les soirées du Heiva i Tahiti.

Les exposants ont été choisis pour la qualité et la diversité de leurs créations. Parmi les thématiques, le public pourra découvrir entre autres des instruments de musique, des parures, des vêtements et couronnes fraîches, de la bijouterie, des tifaifai… Quelques démonstrations sont prévues, afin que chacun puisse en apprendre un peu plus sur ce qui est exposé.

Les artisans animeront également le village en musique avant le début des soirées et proposeront des jeux au public, qui pourra remporter notamment des billets aux soirées du Heiva et bien d’autres cadeaux.

Esplanade basse de To’ata (Papeete)
Démonstrations, exposition vente…
Ouvert tous les soirs du Heiva hors remise des prix à partir de 16h30
Entrée libre
Renseignements au 40 544 544 – http://www.heiva.pf

 

2016 : ouverture de la vente en ligne !

Après l’acquisition de la billetterie électronique en 2014, c’est dans une suite logique que la Maison de la Culture a mis en place une billetterie en ligne cette année. C’était bien évidemment une nécessité au vu du nombre important de demandes de réservations émanant de l’étranger, mais aussi un service de proximité à offrir aux Polynésiens, qui n’auront plus à se déplacer systématiquement quels que soient les événements. Pour l’instant, des quotas ont été dédiés à la billetterie (200 places par soir toutes tribunes confondues) en attendant de voir quelle affluence ce nouveau système va générer.

Ainsi depuis le début du mois de mai lors de l’ouverture de la billetterie du Heiva des écoles 2016 certains internautes ont pu utiliser cet outil très pratique pour acheter leur billet en ligne, puis les récupérer simplement auprès de nos caissières. Ces quotas prédéfinis de places sont mis en vente sur les sites suivant : http://www.maisondelaculture.pf et http://www.heiva.pf La version anglaise est attendue dans l’année.

Des partenaires indispensables et précieux

Le Heiva i Tahiti mobilise comme chaque année de précieux partenaires, dont certains sont fidèles et d’autres rejoignent l’aventure pour la première fois.

Parmi les partenaires historiques nous retrouvons les sociétés Vini, Eau Royale et Air France qui soutiendra le Heiva i Tahiti durant trois ans désormais. La société Sodiva au travers de sa marque Nissan, a renouvelé sa participation à l’aventure pour trois nouvelles années et la Banque Socredo reconduit également ce partenariat intense.
Parmi les tout nouveaux partenaires, le Heiva i Tahiti peut compter sur le soutien de l’OPT qui offre la connexion internet, afin de permettre aux médias d’utiliser une connexion pour faire du live pendant les soirées. Le Service philatélie également s’est joint à cette nouvelle édition au travers de la remise des prix, qui permettra de lancer deux timbres en hommage à Madeleine Moua et Gilles Hollande.
Tahiti Tourisme fait venir de nombreux représentant de la presse nationale et étrangère pour couvrir le Heiva et contribuer à sa renommée. Ses équipes ont également réalisé la traduction du livret bilingue et contribuent à son impression depuis sa création en 2012.
Par ailleurs, les équipes de la Maison de la Culture et celles du GIE Tourisme ont travaillé de concert pour donner naissance en 2014 à un site internet entièrement dédié au Heiva i Tahiti et hébergé sur la plateforme du GIE Tourisme : http://www.heiva.pf. Un outil qui faisait défaut sur le plan culturel et qui permet désormais aux Polynésiens aussi bien qu’aux visiteurs de trouver tous les renseignements utiles et de découvrir en image toutes les facettes du Heiva. L’adresse du site anglophone est http://www.heiva.org

La compagnie Air Tahiti qui s’engage pour la première fois dans l’aventure Heiva i Tahiti offre 10 billets d’avion dans les îles de la société pour les participants. Une initiative que les groupes ne manqueront pas d’apprécier ! Ainsi pour la catégorie danse ce sont 7 billets que pourront gagner les meilleurs danseurs, le meilleur auteur, le meilleur compositeur et le meilleur ‘örero. Dans la catégorie chant, 3 billets seront offerts au meilleur auteur, meilleur compositeur et meilleur ra’atira.

Pour la troisième année consécutive, la Maison de la Culture accueillera les invités officiels et ses partenaires dans un Salon du Heiva en haut de la tribune centrale, dans lequel ils pourront trouver des boissons chaudes et fraîches. Nous tenions à remercier également les partenaires qui soutiennent nos équipes pour la création de cet espace : Eau Royale pour les boissons fraîches, sodas, jus et eau, Premium, qui proposera ses sélections Nespresso et Kusmi Tea puis Redstore pour l’aménagement.

Le magasin Arii création s’engage une nouvelle fois dans le Heiva i Tahiti et offre 300 pāreu imprimés Heiva i Tahiti.

Le Heiva i Tahiti, règne de l’image, s’estomperait peu à peu dans nos mémoires sans les photographes qui immortalisent l’événement et apportent toute la beauté des spectacles grâce à la finesse de leur regard passionné. La Maison de la Culture remercie tout particulièrement pour leur implication et leur aide tout au long de l’année : Matareva, Fabien Chin, Cindie Stinner, Stéphane Mailion, ‘Anapa production ainsi que les photographes qui nous rejoignent cette année, dont John Cadousteau, Raitini Rey et Alain Mailion.

Enfin les médias eux-mêmes sont partenaires du Heiva, au travers de la promotion de l’événement, de captation et d’émissions dédiées pour Polynésie 1ère et TNTV ; de jeux et de bande annonce pour Radio 1, Tiare FM, Te reo o Tefana et Taui FM et d’insertions promotionnelles dans la Dépêche de Tahiti, le Tiki mag et Tahiti Infos.

Marche sur le feu – umu ti Mercredi 29 juin 2016 à 18h à Mahana Park à Punaauia

Comme chaque année, c’est la marche sur le feu ou umu ti qui ouvre les festivités avec splendeur au Mahana Park. Organisée par le tahua Raymond Teriierooiterai Graffe, cette cérémonie authentique précède le Heiva depuis plus de 60 ans et réunit plusieurs centaines de spectateurs fascinés par l’intensité de ce moment ancestral. Le umu ti nécessite une longue préparation, d’au moins une semaine. Il faut creuser tout d’abord une cavité assez profonde pour accueillir le bois et les pierres, de 6 mètres de long par 3 mètres de large pour une profondeur d’1 mètre 50 environ. La fosse est ensuite remplie de bois et de cailloux venus de la vallée de la Papeno’o, installés sur un lit de palmes de cocotier sèches. Selon l’épaisseur du bois, il faut enfin patienter de 24 à 48 heures pour que le umu ti soit prêt.

Le soir venu, et après des rituels qui n’appartiennent qu’au tahua, le rituel commence par des incantations. Des consignes sont données au public, après quoi les volontaires sont invités à suivre le prêtre sur des pierres chauffées à blanc, dont la température en surface peut dépasser les 2000° Celsius. Ce moment comme suspendu dans le temps laissera à chaque participant une sensation particulière et inoubliable.

Marche sur le feu – umu ti Mercredi 29 juin 2016 à 18h à Mahana Park à Punaauia
Tarif unique : 3 000 Fcfp
Vente des billets à la Maison de la Culture
Renseignements auprès de Nini au 87 78 54 75

Tamariki Poerani présente Te moe a Taupapa les samedis 02, 09, 16, 23 et 30 juillet 2016 à 16h00 au marae Arahurahu, à Paea

Cette année, c’est la troupe Tamariki Poerani sous la direction de Makau Foster qui a été sollicitée par le Conservatoire Artistique de Polynésie française pour la réalisation du traditionnel spectacle sur le Marae Arahurahu. Le groupe de chant Tamarii Mataiea s’est joint au projet, pour porter ce spectacle. Chaque samedi du mois de juillet, plus de 140 artistes développeront en chants et en danses le thème du Songe de Taupapa, Te Moe a Taupapa.

La conversion de Pomare II et la promulgation des lois du Code qui porte son nom ont donné lieu à la poursuite de tous ceux qui s’entêtaient à vouloir vivre autrement. Taupapa Matua était à la fin de sa vie et ne pouvait se résoudre à mourir autrement que sur son pavage de pierre.

Un vieillard se tint à l’entrée du sanctuaire de pierre. Il se tourna vers la montagne humant l’air, leva les bras en faisant de grands mouvements avant de se laisser choir sur le baluchon qui se trouvait à ses pieds. Taupapa ferma les yeux et s’abandonna au silence attendant les signes de l’arrivée de la grande pirogue, tout à sa joie d’effectuer cet ultime voyage. Il s’assoupit.

A son réveil, une cérémonie traditionnelle était en train de se mettre en place sous ses yeux, sur le marae…

Thème : Merehau ANASTASE
Mise en scène, costumes et chorégraphies : Makau FOSTER
Musiques : Terema TOERE et Keha KAIMUKO

Te Moe a Taupapa, samedis 02, 09, 16, 23 et 30 juillet 2016 à 16h00
Au marae Arahurahu, à Paea
Tarif unique : 2 000 Fcfp
Billets en vente à Radio 1 et dans les deux magasins Carrefour
Renseignements au 40 50 14 14 / 40 434 100

28ème Heiva Rima’i du 24 juin au 17 juillet 2016

Le Heiva Rima’i met en avant la création artisanale de la Polynésie française dans sa multitude. Pour cette 28ème édition, plus d’une centaine d’artisans seront réunis autour du thème du foyer polynésien ou utuafare ma’ohi. Tout le savoir-faire polynésien y est exposé : sculpture sur bois, sur pierre ou sur os, bijoux, tifaifai, tressage, vannerie, couture… Ces quelques semaines permettront à chacun de découvrir la richesse et la finesse des créations exposées, et représentant l’ensemble des archipels. Une journée sera d’ailleurs consacrée à chacun, l’occasion pour les artisans des îles de mettre en avant leurs spécialités : la vannerie pour les Australes, le tressage et la sculpture pour les Gambier, le travail des coquillages pour les Tuamotu, la sculpture pour les Marquises.

Les concours organisés pour cette édition portent sur la réalisation d’un pouf avec du tissu patchwork, d’un panier en pae ore décoré de coquillages et d’un panier pour costumes traditionnels. Les créateurs doivent réaliser leurs produits sur place, les visiteurs peuvent donc assister à la fabrication de A à Z et apprécier la maîtrise du geste et des techniques. Des animations, des démonstrations et des dégustations seront également organisées tous les jours : fabrications de produits artisanaux, conseils en horticulture, démonstrations de massage, etc.

28ème Heiva Rima’i du 24 juin au 17 juillet 2016
Salle Aorai Tinihau (Pirae)
120 exposants venus des 5 archipels
Concours, démonstrations, exposition vente…
Ouvert tous les jours de 9h à 18h, entrée libre
Renseignements au 40 54 54 00 / http://www.artisanat.pf / http://www.heiva.pf

 

Heiva tu’aro ma’ohi du 25 juin au 17 juillet 2016

Les concours de sports traditionnels illustrent l’adresse, la force, l’endurance et l’habileté des Polynésiens dans de nombreuses disciplines. Ces épreuves impressionnantes suscitent l’admiration du public, très nombreux à les suivre. Grimper de cocotier, lever de pierre, lancer de javelot, décorticage de coco, coprah, courses de porteurs de fruits incarnent les traditions polynésiennes parmi les plus authentiques et les plus spectaculaires.

Les régates de Va’a Taie nous ramènent pour leur part quelques décennies en arrière, lorsque la navigation se faisait avec le vent, l’eau et une seule pagaie de gouvernail. Un moment magique parmi tous…

Tautira/Pointe Vénus – Samedi 25 juin
Pointe Vénus – dimanche 26 juin
9h30 / 15h30 : Festival Va’a Taie

Jardins de Paofai – Jeudi 14 juillet : Courses de porteurs de fruits
12h00 à 14h30 : Pesée des charges dans les jardins de Paofai
15h00 à 16h30 : Courses de porteurs de fruits : Tu Hou, Vahine, Feia Api, Aito
16h45 – Spectacle traditionnel

Musée de Tahiti et des îles – Samedi 16 juillet
De 10h00 à 15h00 : Lancer de javelots, coprah par équipe femme et homme, lever de pierre (femme, léger, moyen, vétéran).
11h30 : Ma’a Tahiti suivi d’un spectacle traditionnel

Musée de Tahiti et des îles – Dimanche 17 juillet
De 10h00 à 16h00 : Lancer de javelots, lever de pierre (lourd, super lourd, extra lourd), coprah individuel homme et grimper au cocotier
11h30 : Ma’a Tahiti suivi d’un spectacle traditionnel

Heiva tu’aro ma’ohi du 25 juin au 17 juillet 2016
Entrée libre
Renseignements au 87 77 09 05 / http://www.heiva.pf

 

Heiva va’a du 1er au 14 juillet 2016

Les courses de va’a sont parmi les moments les plus intenses des festivités de juillet : ce sport spectaculaire réunit près d’un millier de participants, hommes et femmes, cadets, juniors et seniors, qui doivent avant tout faire preuve d’endurance. Du V1 au V16, les rameurs vont devoir parcourir entre 2600 m et 24 km pour la plus longue course.
Du poids de l’embarcation – qui peut peser jusqu’à 200 kg – à la force de la houle, du sens des courants au vent, nombreux sont les paramètres à maîtriser pour parvenir au but. Si la force et l’endurance sont parmi les premières qualités des rameurs, l’observation est tout aussi essentielle pour choisir le meilleur cap. Au terme de ces heures de courses, restent surtout la légèreté des équipages qui filent sur l’eau, la beauté du sport et la joie d’arriver enfin.

Courses en lagon : va’a Roto
Vendredi 1er juillet – 6h30 (départ de la 1ère course à 8h00) : V3 et V6 hommes et femmes, départ à Tehoro – Mataiea
Samedi 02 juillet – 6h30 (départ de la 1ère course à 8h00) : V1 et V16 hommes et femmes, départ à Tehoro – Mataiea

Courses en haute mer (Taaone – Mahina – Muriavai – Taaone) : va’a Tua
Jeudi 07 juillet : pesée des va’a de 8h00 à 14h00 – complexe de la poste à Pirae
Vendredi 08 juillet – 7h30 (départ de la course à 9h00) : Vahine & Taurea

Samedi 09 juillet 2016 – tour de Moorea (Taaone – Temae – Tour de Moorea – Taaone) : va’a Tua
Départ de la course à 8h00 : Seniors homme et vétérans homme

Jeudi 14 Juillet 2016 – Super Tauati Memorial « Edouard Maamaatuaiahutapu » – V16 – Hommes et femmes, Minimes et benjamins – départ à Tehoro – Mataiea
Départ de la course à 12h00 pour les Minimes et Benjamins
Départ de la course à 13h00 pour les Dames
Départ à 14h00 pour les Hommes

Heiva va’a du 1er au 14 juillet 2016
Toutes les courses sont en accès libre
Renseignements au 40 45 05 44 / http://www.ftvaa.pf / http://www.heiva.pf

 

LA BILLETERIE

Du 30 juin au 16 juillet : concours de chants et danses
Adultes : 3 000 Fcfp (centre), 2 000 Fcfp (côtés)
Enfants (2 à 11 ans) : 1 500 Fcfp (centre), 1 000 Fcfp (côtés)

Mercredi 20 juillet : remise des prix
Entrée libre avec ticket à récupérer sur place

Vendredi 22 juillet : soirée des lauréats
Adultes : 4 000 Fcfp (centre), 2 500 Fcfp (côtés)
Enfants (2 à 11 ans) : 1 500 Fcfp (centre), 1 000 Fcfp (côtés)

Samedi 23 juillet : Taupiti i To’ata (2ème & 3ème en danse)
Adultes : 3 000 Fcfp (centre), 2 000 Fcfp (côtés)
Enfants (2 à 11 ans) : 1 500 Fcfp (centre), 1 000 Fcfp (côtés)

Tous les soirs :
Gratuit pour les enfants de – de 2 ans sur demande d’un billet « bébé »
PMR et accompagnateur : 1 500 Fcfp (devant la scène)

Vente des places uniquement à la Maison de la Culture et en ligne sur http://www.heiva.pf et http://www.heiva.org

Du mercredi 1er au vendredi 03 juin de 8h à 18h
Samedi 04 juin de 9h à 16h
Du 06 au 28 juin : de 9h à 18h lundi au jeudi, vendredi de 9h à 17h
A partir du 30 juin de 9h à 17h du lundi au vendredi
Les soirs de spectacle 1h30 avant le début de la soirée.
Renseignements au 40 544 544 – http://www.heiva.pf / http://www.heiva.org
FACEBOOK : La Maison de la Culture de Tahiti

Informations complémentaires :
L’aire de spectacle de la place To’ata peut recevoir au maximum 8 PMR par soirée avec leurs 8 accompagnateurs.
NB : les tours operators et agences de voyage uniquement ont pu bénéficier d’une adresse dédiée à la réservation de places, afin de satisfaire leurs clients étrangers. Ce dispositif leur permet de régler et récupérer les billets dès l’ouverture de la vente sur présentation d’une preuve de paiement.
Tribunes populaires : comme chaque année, un lot de places est accessible gratuitement dans chaque tribune latérale pour toutes les soirées de concours. Ces places sont attribuées aux publics des Services sociaux des mairies afin d’élargir l’accès au Heiva.

L'AGENDA

Les prochaines SORTIES à choisir dans le calendrier. EN SAVOIR PLUS >

Rechercher une sortie

FOOD & DRINK

Le GUIDE des restos . EN SAVOIR PLUS >

Rechercher un restaurant

Le REZO

Envoyer/Recevoir des messages entre membres de Tahiti-Agenda.com. EN SAVOIR PLUS >

ETRE VU avec Tahiti-Agenda.com

LIVE BANDS de Tahiti

A lire aussi

Pour recevoir les sorties de Tahiti et de ses Îles par email, compléter le formulaire ci-dessous. Tu recevras aussi toutes les offres de Tahiti-Agenda.com

[emma_form]

À propos de Tahiti-Agenda

Depuis le 12 février 2007, Tahiti Agenda répertorie l'essentiel des sorties du fenua.Avec plus de +21800 Fans sur Facebook, c'est le site de référence des sorties. Avec la participation des internautes, le site a rendu possible le référencement de milliers Events qui ont également été postés et partagés sur les réseaux sociaux. Tahiti Agenda, le site internet de vos sorties du fenua, depuis 2007.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Hey there!

Forgot password?

Forgot your password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Close
of

    Processing files…